Belgique
Qui sommes-nous?

Optimiser l'approvisionnement en eau

girl_drinking_from_tap.jpg

En 2025, on estime que la moitié de la population mondiale n’aura pas accès à l'eau potable. Un constat désolant quand on sait que les deux tiers de la planète sont recouverts d'eau. Et c'est là que la chimie a un rôle à jouer.

Nous avons développé Sokalan®, un dispersant anti-tartre qui limite les dépôts calcaires. Cela permet aux équipements de désalinisation de fonctionner plus longtemps afin d'assurer un approvisionnement maximum en eau potable.

Si l'eau de mer devient plus douce, c'est parce que chez BASF, nous créons de la chimie. En savoir plus (EN)

S’investir pour l’eau

Les montagnes Maloti-Drakensberg fournissent 40% de l’eau de surface en Afrique du Sud. Mais cet approvisionnement est gravement menacé par l'érosion des sols que génère le surpâturage. Il y a quelques années, la Fondation BASF a initié un projet avec le Programme des Nations Unies pour l'Environnement, soutenu par BASF Afrique du Sud, afin d’aider les communautés locales à sécuriser cet approvisionnement. Cela a permis la mise en place de solutions à long terme afin de protéger l'eau et de contrôler sa qualité, non seulement par des financements mais aussi grâce au partage d’expertises.

Dans les coulisses

Nous vous invitons dans les coulisses de notre dernier film, réalisé en Afrique du Sud par Miles Goodall, sur les solutions d'approvisionnement en eau au sein du projet mis en place par la Fondation BASF et le Programme des Nations Unies pour l'Environnement.

Aller plus loin

L'approvisionnement en eau de l'Afrique du Sud est fragile : 50% de l'eau du pays est fournie par seulement 8% des terres. Et lorsque ces 8% sont menacés, le pays fait face à un grave problème. C'est précisément ce qui se passe dans les montagnes Maloti-Drakensberg, fournissant à elles seules 40% de l’eau sud-africaine.

L'érosion des sols est une sérieuse menace pour l'approvisionnement en eau dans la région, mais également dans l’ensemble du pays. Face à cette situation, la Fondation BASF a mis en place un partenariat avec le Programme des Nations Unies pour l'Environnement et le Département des Affaires Environnementales de la République d'Afrique du Sud afin de garantir l’approvisionnement en eau potable à des milliers de personnes.

Apprendre aux communautés locales à contrôler le pâturage de leur bétail, gérer la terre durablement ou encore bâtir des structures de protection contre l'érosion des sols sont autant de solutions pour préserver l’approvisionnement et la qualité de l’eau de façon durable.

BASF et Lien AID ont travaillé ensemble pour faciliter l´accès à l' eau potable pour 620 villageois vivant sur la rivière Tonle Sap, Cambodge, grâce à la contruction d'une station d’épuration, propriété de la communauté et dirigée par un "gestionnaire de l'eau" nommé par le village.

people-in-boats.jpg

L'eau potable est une ressource rare dans la grande banlieue s'étalant autour d'Accra, la capitale du Ghana. Pour résoudre ce problème, le gouvernement a attribué un contrat de construction d'une usine de dessalement ultra-moderne avec osmose inverse dans le Township de Nungua, à 12 kilomètres d'Accra. L'usine de dessalement construite par Abengoa et equipée de la technologie de membrane d'ultrafiltration inge®  de BASF pour le pré-traitement de l'eau, sera opérationnelle courant 2014.

Man with a protective helmet

Le Qatar est l'un des endroits les plus secs de la planète. Les ressources naturelles en eau y sont rares et l'industrie agricole du pays repose entièrement sur une irrigation abondante. Suivant la croissance économique, la demande en eau est également en constante augmentation.  inge® ultrafiltration membrane technology, permet de traiter les eaux usées municipales et industrielles dans la capitale du Qatar, Doha.

laughing-child.jpg