TOP
16. janvier 2019
Suisse
Presse et médias

BASF participe à la fondation d'une alliance mondiale visant à en finir avec les déchets plastiques

  • Près de 30 entreprises de la chaîne de valeur des plastiques et des biens de consommation s'engagent à verser plus d'un milliard de dollars pour mettre fin à la pollution plastique dans l'environnement
  • BASF soutient l'Alliance pour en finir avec les déchets plastiques afin de promouvoir des solutions permettant de résoudre le problème des déchets plastiques dans le monde

 

Aujourd'hui, BASF s'est jointe à près de 30 autres entreprises pour fonder une alliance mondiale ayant pour but de favoriser le développement de solutions permettant de réduire et d'éliminer les déchets plastiques présents dans l'environnement, et en particulier dans les océans. L'AEPW, ou « Alliance to End Plastic Waste », s'est engagée à verser plus d'un milliard de dollars et compte investir 1,5 milliard de dollars au cours des cinq prochaines années dans différents projets et coopérations. De nouvelles solutions permettant de réduire au minimum et de gérer les déchets plastiques seront développées et mises en oeuvre à grande échelle, notamment des solutions de valorisation des plastiques usagés, afin d'éviter leur dissémination dans l'environnement.
« Nous soutenons fermement l'objectif de réduire les déchets plastiques dans l'environnement », a indiqué Martin Brudermüller, président du directoire et Chief Technnology Officer de BASF SE, partisan de la première heure de la création de l'Alliance. « Nous sommes cofondateurs de l'Alliance pour en finir avec les déchets plastiques car nous sommes déterminés à encourager et à promouvoir des solutions qui contribueront efficacement à résoudre la problématique des déchets plastiques dans le monde », a expliqué M. Brudermüller. « Les plastiques sont des matériaux efficaces permettant d'économiser des ressources et présentant des avantages pour la santé, la sécurité et le quotidien. Ces avantages peuvent avoir des effets contraires si les plastiques et leurs déchets ne sont pas utilisés ni éliminés ou recyclés de manière responsable ».

Comprendre d'où les déchets plastiques proviennent est essentiel pour parvenir à une solution. Des recherches menées par l’organisation de protection de l’environnement Ocean Conservancy montrent que le plastique présent dans les océans est principalement issu de déchets terrestres. La majeure partie des déchets plastiques se propagent par les rivières, et leur origine peut être retracée à dix des plus grands fleuves mondiaux, principalement situés en Asie et en Afrique. La plupart de ces rivières traversent des zones très densément peuplées privées d'infrastructures de collecte des déchets et de recyclage adéquates, ce qui entraîne des déversements de déchets importants. L'AEPW déploiera son action là où les besoins sont les plus criants. Elle lancera notamment des projets porteurs de solutions dans quatre domaines principaux :

  • le développement d'infrastructures permettant la collecte et la gestion des déchets , ainsi que l’augmentation du recyclage ;
  • l'innovation, afin de promouvoir et mettre en oeuvre à grande échelle de nouvelles technologies facilitant le recyclage et la récupération des plastiques, et de créer de la valeur à partir de plastiques recyclés ;
  • la sensibilisation et l'implication d’État, d’entreprises et de collectivités ; et
  • le nettoyage des zones à forte concentration de déchets plastiques, en particulier les rivières, qui acheminent les déchets plastiques terrestres jusqu'aux océans.

 

« Nous sommes tous d’accord pour dire que les déchets plastiques n'ont pas leur place dans les océans, ni dans l'environnement. Il s'agit d'un défi global, complexe et sérieux qui nécessite une action rapide et un leadership fort. Cette nouvelle alliance constitue la mesure la plus exhaustive à ce jour ayant pour ambition de mettre fin à la pollution plastique dans l'environnement », a affirmé David Taylor, CEO de Procter & Gamble et président de l'AEPW.
L'alliance est une organisation à but non lucratif regroupant des entreprises de l'ensemble de la chaîne de valeur mondiale du plastique et des biens de consommations : des fabricants de produits chimiques et de plastiques, des producteurs de biens de consommation, des détaillants, et des entreprises de gestion des déchets. L'alliance collaborera avec des États, des organisations intergouvernementales, des universités, des organisations non gouvernementales et la société civile pour investir dans des projets communs visant à éviter les déchets plastiques de l'environnement.

La participation de BASF à l'alliance renforce l'engagement de l'entreprise en faveur d'une gestion responsable du plastique. « Une mesure importante permettant de mettre fin à la propagation non contrôlée des plastiques dans l'environnement est la création de processus permettant d’utiliser le plastique recyclé comme matière première. L'industrie chimique a un rôle majeur à jouer en développant et en mettant en oeuvre à grande échelle des processus innovants capables de transformer les déchets plastiques en de nouveaux produits », a indiqué M. Brudermüller. Le projet ChemCycling récemment initié par BASF illustre par exemple la volonté de l'entreprise de développer des technologies innovantes favorisant la récupération et le recyclage des plastiques. En collaboration avec des clients et des partenaires, BASF a développé et fabriqué de premiers produits pilotes à partir de déchets plastiques chimiquement recyclés.

BASF met par ailleurs en oeuvre activement le programme international Operation Clean Sweep® sur tous ses sites de production de granulés plastiques dans le monde. Le programme vise à prévenir la perte de granulés plastiques pendant la production, le transport chez le client ou la transformation du produit final par le biais de formations et de mesures techniques et organisationnelles, afin d’éviter que ces matières ne soient rejetées dans l'environnement. BASF participe en outre à diverses coopérations et projets collaboratifs tels que le World Plastics Council, la fondation Ellen MacArthur ou le CEFLEX concernant la gestion des déchets et la sensibilisation en la matière.

Les entreprises suivantes sont membres fondateurs de l’Alliance to End Plastic Waste (AEPW) : BASF, Berry Global, Braskem, Chevron Phillips Chemical Company LLC, Clariant, Covestro, CP Group, Dow, DSM, ExxonMobil, Formosa Plastics Corporation USA, Henkel, LyondellBasell, Mitsubishi Chemical Holdings, Mitsui Chemicals, NOVA Chemicals, OxyChem, PolyOne, Procter & Gamble, Reliance Industries, SABIC, Sasol, Shell, Suez, SCG Chemicals, Sumitomo Chemical, Total, Veolia et Versalis (Eni).

 

Informations complémentaires
Suivez en direct le lancement mondial de l'Alliance pour en finir avec les déchets plastiques mercredi 16 janvier 2019, de 15 h à 15 h 30 (heure d'Europe centrale).

Pour plus d'informations sur la participation de BASF à l'Alliance pour en finir avec les déchets plastiques, cliquez ici. Vous trouverez de plus amples informations quant à l'Alliance pour en finir avec les déchets plastiques : www.endplasticwaste.org

Vous pouvez visionner des reportages télévisés sur le projet ChemCycling de BASF sur notre service TV.


Le Groupe BASF
Chez BASF, nous créons de la chimie pour un avenir durable. Nous associons succès économique, protection de l’environnement et responsabilité sociale. Plus de 115 000 employés travaillent au sein du groupe BASF pour bâtir le succès de nos clients dans presque tous les secteurs et quasiment tous les pays du monde. Notre portefeuille d’activités comprend les segments Chemicals, Materials, Industrial Solutions, Surface Technologies, Nutrition & Care und Agricultural Solutions. En 2017, BASF a enregistré un chiffre d’affaires mondial de plus de 60 milliards d’euros. Vous trouverez de plus amples informations sur www.basf.com.

Cinthia Lang
Porte-parole - Media francophones
Klybeckstrasse 141, 4057 Bâle, Suisse
+41 61 63-63333
Dr. Martin Brudermüller

Dr. Martin Brudermüller

Dr. Stefan Gräter und Dr. Andreas Kicherer zeigen eine Probe von Pyrolyseöl und damit hergestellten Kunststoff vor dem Steamcracker

Dr. Stefan Gräter und Dr. Andreas Kicherer zeigen eine Probe von Pyrolyseöl und damit hergestellten Kunststoff vor dem Steamcracker

Neopor ein innovatives Dämmmaterial - Technikum

Neopor ein innovatives Dämmmaterial - Technikum

Dernière mise à jour 7. juillet 2019