TOP
14 mai 2015
France

BASF, membre de l’Association Chimie Du Végétal (ACDV) a participé au Plant Based Summit 2015

BASF, membre de l’Association Chimie Du Végétal (ACDV) a participé au Plant Based Summit 2015, le congrès-exposition européen des produits biosourcés

- Du 8 au 10 avril 2015 à Lille Grand Palais se tenait la 3ème édition du Plant Based Summit, rassemblement européen majeur d’entreprises et d’experts de la bioéconomie.

- Ce rendez-vous a permis à BASF de confirmer son savoir-faire et sa vision dans le domaine de la chimie bio-sourcée, technologie au coeur des enjeux du XXIe siècle.

- Les innovations de BASF dans la chimie du végétal comprennent des produits et matériaux pour la détergence, les peintures et les revêtements, l’emballage, les transports mais aussi la beauté, l’hygiène et la nutrition.

BASF et la chimie du végétal

Les matières végétales sont utilisées depuis toujours comme source première de produits chimiques. Aujourd’hui, la chimie du végétal permet de fabriquer des produits et des matériaux bio-sourcés élaborés qui contribuent à la chimie durable. Elle joue aussi un rôle important dans la réduction de l’usage de ressources fossiles et des émissions de gaz à effet de serre.

« BASF utilise des matières premières renouvelables depuis déjà plusieurs décades. Elles sont et seront encore plus dans le futur une alternative très intéressante pour diversifier notre approvisionnement », précise Carsten Sieden, BASF, Vice-président, R&D biotechnologies blanches. « L’utilisation de matières premières renouvelables est pour nous une opportunité pour innover et proposer des solutions durables à nos clients ».
Certains des produits bio-sourcés de BASF étaient exposés au Plant Based Summit 2015 comme par exemple :
- le plastique biodégradable ecovio®, partiellement bio-sourcé, qui est utilisé dans le secteur de l’emballage alimentaire (films d’emballage mais aussi gobelets, capsules café, etc…), de l’agriculture (film de paillage) et du compostage (sacs plastiques)
-l’émollient Cetiol® Ultimate, 100% bio-sourcé, biodégradable, utilisé dans le secteur de la cosmétique (soin de la peau) notamment pour ses excellentes propriétés sensorielles
-le plastique Ultramid BALANCE®. Ce polymère a été fabriqué selon la nouvelle technologie Mass Balance de BASF qui nous permet de remplacer une part des ressources fossiles par de la biomasse comme matière première dans notre système de production.

Mass Balance, une approche innovante et complémentaire pour utiliser la biomasse dans l’industrie chimique

« La chimie du végétal est l’une des options pour développer de nouvelles solutions innovantes et durables. Sur la base de notre forte expertise dans les systèmes de production intégrés très efficaces (site Verbund), BASF a développé une approche innovante pour l’utilisation de biomasse dans l’industrie chimique, appelée: Mass Balance », explique Andreas Kicherer, Expert stratégie durabilité chez BASF. « Mass Balance permet de remplacer des matières premières fossiles par de la biomasse (certifiée durable) dans la production d’une gamme de plus de 10 000 produits. Nous offrons ainsi aux clients la possibilité de choisir, de manière flexible, entre des solutions fabriquées à partir de ressources fossiles ou de biomasse».
L’approche Mass Balance développée par BASF, permet l’utilisation flexible de matières premières renouvelables sur ses sites. Il s’agit d’utiliser de la biomasse en amont de la chaîne de fabrication (sous forme de biogaz ou de bio-naphta par exemple, dont la provenance est certifiée durable) en remplacement de matière première fossile. La part de matière première renouvelable introduite est ensuite allouée à certains produits finaux selon une procédure bien définie et certifiée par l’organisme de certification extérieur TÜV SÜD.Selon les besoins des clients, entre 25 et 100% de la matière première peut être remplacée par de la biomasse. Les produits ainsi développés font l’objet d’une certification spécifique et ont exactement les mêmes propriétés techniques que les produits correspondants d’origine fossile, sans différence de qualité.

Pour plus d’informations sur Mass Balance : www.basf.com/massbalance

Pour en savoir plus :
- L’Association Chimie du Végétal (ACDV) est une association loi de 1901 indépendante qui a pour vocation de soutenir et d’accélérer le développement d’une chimie fondée sur l’utilisation de ressources végétales en France et en Europe. Elle est constituée de près de 50 membres, dont la plupart sont des acteurs majeurs dans leur secteur. L’ACDV a pour mission de promouvoir les acteurs de la filière et de les représenter auprès des pouvoirs publics, pour contribuer notamment à l’évolution de la réglementation. Elle fédère les différents acteurs en charge de l’innovation de produits bio-sourcés et crée un environnement favorable au développement industriel de ces produits. BASF joue un rôle actif au sein de l’ACDV depuis sa création.

Pour en savoir plus : http://www.chimieduvegetal.com/

La bioéconomie, enjeu de développement majeur pour la France
La chimie du végétal en France bénéficie d’un contexte favorable à son développement : des sites industriels pérennes, des centres de recherches innovants, une chaîne logistique rodée, des matières premières suffisantes et disponibles. La France se positionne d’ailleurs au 1er rang européen pour la production de céréales et d’oléagineux. La bioéconomie est un enjeu de développement important, qui devrait permettre aux agriculteurs et aux industriels d’accroitre leur compétitivité tout en réduisant, entre autres avantages, leur dépendance aux matières premières fossiles et leurs émissions de gaz à effet de serre.

BASF, membre de l’Assoc iation Chimie Du Végétal (ACDV) a participé au Plant Based Summit 2015

BASF, membre de l’Assoc iation Chimie Du Végétal (ACDV) a participé au Plant Based Summit 2015

Dernière mise à jour 14 mai 2015