TOP
10 juillet 2015
France

BASF et POIETIS

BASF et Poietis signent un accord de recherche et développement concernant la technologie de bioimpression 3D pour des applications avancées dans le soin de la peau

Une expertise combinée pour l’amélioration des modèles de tissus bioimprimés en 3D afin de soutenir le développement et les évaluations de bioactifs cosmétiques dédiés au soin de la peau.
Le 10 juillet 2015, BASF et Poietis, la première société au monde de bioimpression 3D assistée par laser, ont signé un accord de recherche et de développement dans le domaine cosmétique. En se basant sur l’expertise combinée de ces deux entreprises en ingénierie tissulaire et en bioimpression, l’accord vise à appliquer la technologie de bioimpression de Poietis pour améliorer le modèle de peau reconstruite Mimeskin™ de BASF. Les termes et conditions de cet accord n’ont pas été divulgués.

La technologie de bioimpression 3D assistée par laser, grâce à laquelle des tissus peuvent être reproduits, permet un positionnement précis des cellules de la peau dans des structures tridimensionnelles. Ce procédé sera ainsi utilisé pour la culture tridimensionnelle appliquée au modèle de peau Mimeskin™ de BASF, qui est le modèle se rapprochant au plus près des tissus physiologiques cutanés humains. Le Dr. Fabien Guillemot, fondateur et président de Poietis, commente : «Nous nous réjouissons de cette collaboration. Grâce à une longue expérience dans le domaine des solutions adaptées au marché des dermocosmétiques, BASF a bien compris les avantages de la bioimpression 3D assistée par laser par rapport aux technologies conventionnelles de culture cellulaire et aux autres méthodes de bioimpression. Ce partenariat devrait conforter l’intérêt de la réalisation de modèles de tissus reconstruits par bioimpression, pour des tests de principes actifs alternatifs à l’expérimentation animale pour les marchés de la cosmétique et dermopharmacie.»

La technologie de bioimpression 3D de Poietis permettra en particulier au modèle de peau Mimeskin™ de BASF de gagner en précision grâce à sa résolution d’impression avancée. Dans un premier temps, la technologie de bioimpression assistée par laser sera utilisée pour la production automatisée de Mimeskin™, puis pour celle de modèles plus complexes contenant des types de cellules complémentaires. Le Dr. Sébastien Cadau, responsable du développement de l’ingénierie tissulaire pour BASF, souligne : «Comparée aux autres méthodes de bioimpression, la technologie par laser offre une meilleure résolution concernant la structuration de cellules en 3D. Le partenariat avec Poietis permet à BASF de sécuriser son avantage stratégique grâce à une meilleure compréhension des mécanismes cutanés supportant le développement et l’évaluation de bioactifs cosmétiques sophistiqués appliqués au soin de la peau.»

À propos de Poietis
Fondée en septembre 2014 suite à un projet incubé depuis 2 ans au sein de l’Incubateur Régional d’Aquitaine et après avoir été lauréat du Concours National de Création d’Entreprises de Technologies Innovantes, Poietis valorise les travaux de recherches de l’INSERM et de l’Université de Bordeaux en exploitant la technologie innovante de Bioimpression 3D assistée par LASER afin de concevoir, développer et fabriquer des tissus biologiques. Cette technologie innovante fonctionne suivant les principes de l’impression 3D et procède de l’assemblage couche-par-couche des constituants des tissus biologiques selon des organisations 3D prédéfinies par conception numérique. L’exploitation exclusive de cette technologie par Poietis permettra de à la société de produire des tissus plus complexes, reproductibles et personnalisables que ceux aujourd’hui obtenus par les méthodes conventionnelles de culture cellulaire et d’ingénierie tissulaire. Des informations supplémentaires sont disponibles sur

www.poietis.com

BASF et POIETIS

BASF et POIETIS

Dernière mise à jour 10 juillet 2015