TOP
30 septembre 2016
France

Remise des Prix de la Finale internationale du concours du Meilleur peintre carrossier

Sous le haut patronage du Ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

A l’issue de trois journées d’épreuves haut en couleur, le concours international du Meilleur Peintre en carrosserie a désigné hier soir ses lauréats Berry Kooijman des Pays-Bas a remporté le concours, suivi de Genya Yokota du Japon et de Myles Veljacic du Canada.
Cet événement permet de révéler les nouveaux talents de la réparation automobile. Une occasion de promouvoir un métier méconnu des jeunes mais très recherché par les 3000 entreprises spécialisées du secteur et les 100 000 sociétés de service auto en France.
Quinze apprentis venus du monde entier ont confronté leur réactivité, leur esprit d’anticipation et de précision. Le métier nécessite des compétences pointues : maîtrise des techniques d’application rapides, rigueur dans la recherche des teintes, raccords ou réparations d’appoint. Les professionnels doivent, bien évidemment, être productifs tout en minimisant l’impact environnemental.

Soyons innovant, soyez durable
Cette 12e édition du concours du Meilleur peintre en carrosserie a mis un accent particulier sur le développement durable en intégrant de nouveaux paramètres dans les règles du jeu : réduction de l’empreinte environnementale, réduction des déchets, respect des mesures de sécurité etc. L’objectif est de sensibiliser la génération montante aux bonnes pratiques et bons réflexes dès le début de leur carrière. BASF développe des solutions au service du développement durable, pour la peinture en carrosserie. Le Groupe propose des solutions innovantes pour les carrosseries automobiles, axées sur les bases hydrodiluables et des peintures à haute densité pigmentaire, deux technologies respectueuses de l’environnement.

Des entreprises à la recherche de nouveaux talents
Placé sous le haut patronage du Ministère du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, ce concours s’inscrit dans la volonté de BASF de former les jeunes aux métiers répondants aux besoins de ses clients. Le site industriel de Clermont-de-l’Oise (60) où ont eu lieu les épreuves, est aussi un centre de formation international de haut niveau. Plus de 500 carrossiers et forces de vente du monde entier y sont formés chaque année.
Le jury, composé de professionnels du secteur, a suivi chaque étape du concours. Le parrainage de marques comme EMM, 3M, SATA, DEVILBISS, RUPES et d'autres partenaires reguliers tels que Festool, Mettler-Toledo, Sia Abrasives, Horn&Bauer, montre le soutien de la filière à ce concours.

L’apprentissage se développe chez BASF
A la fin de l’année, les apprentis représenteront 5% des effectifs de BASF en France : du bac pro au bac+5, tous les niveaux d’excellence sont concernés. En présence de Monsieur Nikolaus Meyer-Landrut, Ambassadeur d’Allemagne en France et de Monsieur le sous-préfet de Clermont-de-l’Oise, Paul Coulon, le concours a aussi permis de rappeler le dynamisme de la coopération franco-allemande et de présenter Erasmus Professionnel. Ce programme, qui concerne essentiellement les niveaux bac et bac+2, tels que les BTS, contribue à la réalisation des objectifs européens en matière d'emploi et de croissance : rapprocher les mondes de l'éducation et du travail, accroître la mobilité, développer une compréhension commune des compétences, qualifications, certifications et développer la reconnaissance des acquis d'apprentissage.

urban-mobility
Dernière mise à jour 30 septembre 2016