TOP
27 juin 2017
France

Jeunes talents de la chimie durable : BASF recompense un jeune chercheur pour ses travaux sur l’innovation durable

- A l’occasion de la Journée des Jeunes Talents de la Chimie en Ile-de-France 2017, le Prix Industriel « BASF » a été remis au jeune docteur Niklas von Wolff pour un travail de thèse visant à répondre aux grands enjeux de demain.

- En tant que partenaire de la remise des Prix de Thèse 2017 du bureau de la section régionale Île-de-France de la Société Chimique de France, BASF réaffirme son engagement pour la recherche scientifique et les jeunes professionnels.

La chimie à l’honneur
Le 19 juin dernier au siège du CNRS à Paris, six chercheurs se sont vu remettre un prix de thèse lors d’une journée destinée à récompenser des jeunes talents de la chimie. Le bureau de la section régionale Île-de-France de la Société Chimique de France s’est associé à deux partenaires industriels - BASF et YNSECT - pour décerner cinq Prix de thèse : trois « prix d’excellence » en chimie organique ; chimie inorganique, minérale et des matériaux ; chimie théorique, physique ou analytique, et deux « prix industriels ». 44 candidatures ont été reçues, dont 33 académiques et 11 industrielles. Au cours de cette journée, les 70 invités ont assisté aux présentations des travaux des six lauréats ainsi qu’à trois conférences plénières et à deux interventions des porte-paroles de BASF et YNSECT.

BASF France : acteur majeur de la chimie durable
Représentant BASF France, Marie-Danielle Vazquez-Duchêne, en charge des relations scientifiques et des innovations, est intervenue sur le thème de l’innovation dans la chimie pour des solutions durables. Elle a présenté la vision globale de BASF en matière d’innovation, étayée de quelques exemples originaux, comme le centre de recherche européen JONAS. Cette plateforme de recherche collaborative sur les matériaux et systèmes avancés offre la possibilité à de jeunes chercheurs d’intégrer un centre européen de recherche pour un post-doctorat.

Niklas von Wolff a été sélectionné et récompensé par BASF pour ses travaux de thèse qui allient innovation et chimie durable, thème cher à l’entreprise. Il a su mêler enjeux économiques, sociétaux, environnementaux et innovation, dans la perspective d’une évolution future de la chimie. Sa thèse intitulée « Reaction mechanisms of CO2 activation and catalytic reduction » (Les mécanismes de la réaction d 'activation du CO2 et sa réduction catalytique) explore les possibilités de traitement du CO2. « Aujourd’hui, faire du carburant à partir du CO2 n’est pas compétitif, mais faire des produits à forte valeur ajoutée, comme les produits de la chimie fine, pourrait être tout à fait pertinent d’un point de vue économique », explique-t-il. Sa candidature au Prix de thèse remis par BASF n’est pas anodine. Il précise qu’il partage pleinement les valeurs de l’entreprise BASF : « Je trouve qu’en tant que chimiste, on a une grande responsabilité envers  notre société et notre planète et j’apprécie la possibilité d’aider à construire un futur durable ».
 

Dernière mise à jour 27 juin 2017