TOP
25 avril 2018
France

Les principaux fabricants de produits phytosanitaires s’unissent afin de fournir un ensemble d’outils innovants pour éradiquer le paludisme d’ici 2040

■ Lors de la réunion des chefs du gouvernement du Commonwealth le 18 avril dernier, les principaux fabricants de produits phytosanitaires ont annoncé leur engagement à soutenir la recherche, le développement et l’apport de produits innovants pour sauver des vies et aider à éradiquer le paludisme d’ici 2040.

BASF, Bayer, Mitsui Chemicals, Sumitomo Chemical Company et Syngenta ont été les principales forces motrices dans le cadre du développement de solutions innovantes de contrôle des vecteurs, comme des moustiquaires et des pulvérisations intérieures. Depuis 2000, près de 4 cas de paludisme sur 5 évités via une intervention sont dus à des moustiquaires traitées avec un insecticide longue durée (LLINs) et à des pulvérisations à effet rémanent intérieures (IRS), sauvant ainsi des millions de vies.

Ensemble sous la bannière « ZERO by 40 », ces sociétés sont, avec l’aide de la Fondation Bill & Melinda Gates et de l’IVCC (Innovative Vector Control Consortium) basé à Liverpool, en train de réaffirmer leur engagement à utiliser leurs connaissances approfondies et leurs ressources issues de la chimie pour fournir et développer des solutions innovantes de contrôle des vecteurs, afin de contribuer à la réduction des cas de paludisme, qui aujourd’hui augmentent en raison de la résistance aux insecticides.

En 2005, ces sociétés ont ouvert leurs chimiothèques à l’IVCC pour soutenir la recherche de nouveaux produits capables de faire face au risque de résistance aux insecticides. Par conséquent, un solide ensemble de solutions innovantes émerge. Les succès récents incluent :

■ En 2016, Actellic®300CS, une IRS nouvelle génération développée par Syngenta, a été introduite dans le programme NgenIRS, une initiative sur 4 ans, financée à hauteur de 65,1 millions de $ par UNITAID, s’étend maintenant sur 14 pays africains.
■ Celle-ci a été rejointe en 2017 par SumiShield® 50WG de Sumitomo Chemical, un tout nouveau mode d’action chimique pour la pulvérisation à effet rémanent intérieure, afin de permettre la gestion de la résistance via la rotation.
■ Le produit IRS nouvelle génération de Bayer, combinant deux modes d’action, Fludora® Fusion, est en train de passer la dernière phase des essais requis pour la pré-qualification de l’OMS et devrait être utilisé prochainement dans le cadre de la lutte pour éviter la transmission de la maladie à des millions de personnes en Afrique subsaharienne.
■ En 2017, BASF a reçu une recommandation provisoire de l’OMS pour Interceptor® G2, une moustiquaire nouvelle génération développée à l’aide d’un insecticide transformé (chlorfenapyr) issu de l’agriculture, pour aider à lutter contre les moustiques résistants.
■ Mitsui Chemicals, qui dispose d’une longue expérience dans le domaine du contrôle des vecteurs, développe des insecticides au mode d’action unique, avec une large gamme d’applications du produit, comme des pulvérisations ou des moustiquaires.

Selon Nick Hamon, PDG de l’IVCC, « Notre collaboration, soutenue par nos financeurs, y compris la Fondation Bill & Melinda Gates, et le Département du développement international du Royaume-Uni (DFID), commence à porter ses fruits et sauve aujourd’hui des vies. Nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir pour atteindre notre but, qui est de mettre fin au fléau du paludisme d’ici 2040. Cette nouvelle initiative va non seulement garantir l’apport actuel de solutions, mais va également ouvrir la voie à de nouvelles formes de chimie dont nous avons désespérément besoin, et à de nouveaux outils de contrôle des vecteurs pour réduire les cas de paludisme, une maladie qui touche toujours des millions de personnes. »

Saori Dubourg, Membre du conseil d’administration chez BASF SE, a déclaré que « le 25 avril, est la Journée mondiale de lutte contre le paludisme, mais pour la moitié de la planète, c’est un combat de tous les jours. Le paludisme provoque maladie et décès, réduit la productivité, augmente la pauvreté et entraîne la faim, tout spécialement dans les communautés agricoles rurales, qui sont les plus appauvries. « ZERO by 40 » va mettre en relation les meilleurs chercheurs, dans le domaine de la santé publique ou de la science. Je suis vraiment optimiste et pense que cela va constituer un véritable changement. Nous pouvons être la génération qui mettra fin au paludisme. »

Le Dr. Jacqueline M. Applegate, Membre du conseil d’administration « Crop Science » et Présidente de « Environmental Science of Bayer AG », estime que « L’ampleur et la portée mondiale de la maladie nécessite l’engagement de toutes les parties prenantes, pour attendre notre objectif commun et ambitieux de mettre fin au paludisme en l’espace d’une génération. La déclaration signée avec nos partenaires industriels confirme la volonté de mobiliser nos divers savoir-faire et ressources. Chez Bayer, nous nous engageons à utiliser la science et l’innovation pour améliorer la vie des personnes et nous sommes fiers d’avoir signé cette déclaration. »
Kazunori Tani, Conseiller exécutif chez Mitsui Chemicals Agro, Inc. a déclaré que « Via notre continuelle implication dans l’innovation au niveau de la technologie liée à la chimie organique, Mitsui Chemicals a découvert de nouveaux insecticides qui contrôlent efficacement les moustiques résistants aux produits chimiques existants. Grâce à nos nouvelles technologies, nous sommes fiers de contribuer à l’éradication du paludisme, l’un des Objectifs de développement durable (SDGs) établis par les Nations Unies. »

Ray Nishimoto, Directeur délégué, Cadre dirigeant et Président de « Health & Crop Sciences Sector » chez Sumitomo Chemical, a ajouté que « Sumitomo Chemical a été fondée avec le principe que, pour réussir sur le long terme, les activités commerciales doivent bénéficier à la société. Cette valeur est la base de notre engagement durable à continuellement développer des technologies innovantes de contrôle de vecteurs qui aident à mettre fin au paludisme. A l’occasion du Sommet 2018 sur le paludisme de Londres, Sumitomo Chemical est fière de rejoindre la « Vector Control Paludisme Declaration », en compagnie d’autres sociétés phytosanitaires leaders, et de confirmer que nous allons continuer à innover et à investir pour apporter de nouvelles solutions de contrôle des vecteurs jusqu’à ce que le paludisme soit éradiqué. »

D’après Erik Fyrwald, PDG de Syngenta, « L’OMS a signalé que, en 2016, 445 000 personnes sont décédées à cause du paludisme et environ 216 millions de personnes étaient infectées, nous avons donc tous la responsabilité de contribuer à la lutte contre cette terrible maladie. Nous sommes ici aujourd’hui pour renforcer notre engagement dans le cadre de la lutte contre le paludisme et nous travaillerons étroitement avec le l’IVCC, la Fondation Bill & Melinda Gates, ainsi que les autres sociétés du secteur pour l’éradiquer. »

A propos de l’initiative, Trevor Mundel, Président de « Global Health » à la Fondation Bill & Melinda Gates, a déclaré que « Le contrôle innovant des vecteurs est essentiel pour contrôler avec succès le paludisme et lutter contre cette maladie. Cela a permis de sauver des millions de vie au cours des 15 dernières années. C’est pourquoi nous sommes ravis que les sociétés qui ont joué un rôle essentiel, en faisant preuve d’innovation, étendent leur engagement pour mettre fin au paludisme. La Fondation Bill & Melinda Gates est heureuse de soutenir l’IVCC et ses partenaires du secteur privé dans leurs efforts pour accélérer la découverte et le développement de nouveaux insecticides pour améliorer la santé publique. »

Dernière mise à jour 25 avril 2018