TOP
France

Le processus d’approbation réglementaire du projet d’acquisition de l’activité polyamides de Solvay progresse

■ BASF s’est engagé à répondre aux questionnements de la Commission européenne
■ L’opération permet de compléter le portefeuille de BASF et d’assurer l’intégration de matières premières clés dans la production de plastiques techniques


En septembre 2017, BASF et Solvay ont signé un accord permettant à BASF de faire l’acquisition de l’activité polyamides de Solvay sous réserve de l’approbation des autorités compétentes assurant le contrôle des fusions. Le process d’approbation de la Commission européenne est en cours. Afin de répondre aux questionnements de celle-ci, BASF a proposé de renoncer à acquérir certaines parties de l’activité polyamides de Solvay en Europe comprenant des compétences d’innovation et des actifs de production de l’activité intermédiaires et plastiques techniques de Solvay. La Commission européenne examine actuellement ce nouveau projet et le soumet à la consultation des acteurs du marché avant de finaliser sa procédure de contrôle.

En complétant son portefeuille de plastiques techniques, en favorisant son accès aux marchés porteurs clés en Asie et en Amérique du Sud ainsi qu’en renforçant sa chaine de valeur grâce à l’intégration en amont de matières premières majeures telles que l’ADN (adipodinitrile), BASF serait en mesure d’atteindre ses principaux objectifs stratégiques.

BASF continuera d’échanger étroitement avec la Commission européenne qui doit prendre une décision début 2019. À ce jour, la transaction a obtenu, à l’échelle mondiale, l’autorisation de 8 des 10 autorités juridiques compétentes.