TOP
France

BASF et CTIBiotech vont développer la première peau humaine reconstruite bio-imprimée en 3D incluant des macrophages immunitaires

Le nouveau modèle en 3D permettra la recherche et le développement d’ingrédients actifs ayant des propriétés anti-inflammatoires

 

5 septembre, 2019 – La recherche commune de BASF Care Creations® et de CTIBiotech est sur le point de franchir une nouvelle étape :  Ils viennent d’annoncer le développement des premiers modèles de peau bio-imprimée en 3D incluant des macrophages du système immunitaire. Les modèles de peau reconstruite contribueront au développement et à l’évaluation d’actifs cosmétiques.

La technologie de bio-impression 3D de CTIBiotech permettra aux scientifiques de BASF d’élargir leur portfolio de modèles de peau bio-imprimée en 3D. La technologie permettra de fournir une plateforme considérable aux chercheurs souhaitant étudier la fonction des macrophages sur une peau entièrement reconstruite.

Les macrophages surveillent constamment le micro-environnement de la peau afin de détecter des signes de stress cellulaire, de lésion tissulaire ou d’infection. Ils sont essentiels pour cicatriser les plaies et pour régénérer entièrement les tissus. Afin de maintenir l’homéostasie cutanée, les macrophages ont un degré élevé de plasticité qui favorise ou supprime l’inflammation.

« Comparée aux méthodes in vitro actuelles, la peau bio-imprimée en 3D développée avec CTIBiotech permettra une analyse plus proche de la physiologie humaine et du rôle immunitaire des macrophages », a affirmé Dr Sébastien Cadau, spécialiste en modèle de peau en 3D chez BASF à Lyon. « C’est ainsi que la technologie va nous aider à accélérer le développement d’actifs innovants et extrêmement fiables pour le marché cosmétique. Notre compréhension de la peau en 3D immunocompétente contribuera au développement et à l’évaluation d’actifs cosmétiques sophistiqués. »

BASF et CTIBiotech ont commencé leur coopération dès 2011. En 2015, BASF et CTIBiotech ont commencé à travailler sur des modèles de peau en 3D pour le développement et le test d’actifs destinés aux soins cutanés. En 2018, les premiers résultats ont été annoncés : les experts ont démontré la production ex vivo de sébum physiologique dans une culture à long terme d’un modèle en 3D de glandes sébacées humaines, et la régulation de cette production de sébum par des actifs.

« CTIBiotech et BASF ont une longue histoire de collaboration concernant les modèles de peau humaine innovants permettant de faire progresser le soin de la peau » a affirmé le Prof. Colin McGuckin, directeur scientifique à CTIBiotech «CTIBiotech dispose d’une équipe d’experts mondiaux en ingénierie tissulaire humaine par la technologie de bio-impression 3D qui renforcera le succès de ce partenariat à l’avenir».