France
Changement pour le climat

Le vent arrière ultime?

Pour protéger le climat, nous devons réfléchir sérieusement à l’énergie que nous utilisons pour alimenter nos sites. C’est pourquoi, avec nos partenaires, nous construisons un parc éolien offshore sans subvention qui sera le plus grand du monde. Il fournira de l’énergie renouvelable à faibles émissions aux sites de production de BASF en Europe et réduira considérablement notre dépendance aux combustibles fossiles. Tout cela fait partie de notre plan visant à atteindre zéro émission net d’ici 2050.

Une éolienne en cours de construction depuis une plate-forme dans une mer calme au coucher du soleil.

L’enjeu: remplacer les combustibles fossiles dans la production

Le passage à l’électricité est bon pour la protection du climat. Mais, le point crucial, c’est que l’électricité doit être produite à partir de sources renouvelables afin d’être exempte d’émissions de CO2

Un parc éolien en construction. Deux éoliennes dans un océan bleu. En arrière-plan, on peut voir trois autres fondations monopiles et un navire.

Éoliennes déjà terminées du parc éolien Hollandse Kust Zuid.

L’approche: construire sa propre source d’énergie

Quelle est la meilleure façon de garantir que vos sources d’électricité favorisent la transition vers une énergie plus durable ? Générer ses propres ressources renouvelables supplémentaires. C’est exactement ce que nous faisons au parc éolien Hollandse Kust Zuid, avec nos partenaires, Vattenfall et Allianz. Situé en mer du Nord, à environ 18 km de la côte des Pays-Bas, il devrait être le plus grand parc éolien offshore sans subvention au monde. La première énergie durable a été livrée au réseau en 2022, et lorsqu’elle sera pleinement opérationnelle en 2023, ses 140 turbines fourniront une puissance incroyable de 6 térawatt-heures par an. Cela équivaut à peu près à la puissance horaire moyenne nécessaire pour faire bouillir 4 milliards de bouilloires électriques. 

...s'assurer que les produits BASF soient fabriqués avec de l’énergie verte me donne le sentiment d'un but à atteindre."
Image of Daniela Herzberg

Daniela Herzberg

Responsable des technologies renouvelables chez BASF Renewable Energy

Le contexte: la chimie a besoin d’énergie

Pourquoi avons-nous besoin de tant d’énergie verte chez BASF ? Ce n’est un secret pour personne que l’industrie chimique a besoin d’énormes quantités d’énergie pour fabriquer le si grand nombre des produits que nous utilisons tous les jours. Pour atteindre notre objectif de zéro émission net d’ici 2050, nous poursuivons vigoureusement notre ambition de remplacer les énergies fossiles conventionnelles par de nouvelles énergies vertes et d’électrifier nos processus. Nous prévoyons d’utiliser notre part des énergies renouvelables du parc éolien pour alimenter la production chimique sur des sites à travers l’Europe, y compris les deux plus grands sites du groupe BASF à Anvers en Belgique et à Ludwigshafen en Allemagne. Cela réduira considérablement notre dépendance aux combustibles fossiles et, par conséquent, nos émissions. 

Des monopiles terminés en attente de transport et d’installation. (Photo : Vattenfall/Jorrit Lousberg)

L’équipe: 100 % axée sur les personnes

Lorsque vous parlez à l’équipe qui travaille sur le nouveau parc éolien, vous avez une énorme impression d’énergie, à tous les égards. Il s’agit d’une énergie inspirée par leur contribution à l’accélération de la vie sans combustibles fossiles grâce à la puissance du vent. David Brüggen, Directeur de coentreprise chez BASF Renewable Energy pour ce parc éolien, ne peut s’empêcher de rayonner de fierté : « Nous sommes vraiment fiers de participer à cette transformation et de la façonner activement », déclare-t-il. Daniela Herzberg, qui travaille en collaboration avec l’équipe de construction et d’exploitation, explose d’enthousiasme. « L’achat d’énergie renouvelable pour une grande entreprise industrielle, qui assure que les produits de BASF sont fabriqués avec de l’énergie verte, me donne le sentiment d'un but à atteindre », déclare-t-elle.

Les 140 fondations du parc éolien en cours de fabrication ont une longueur d’environ 60-75 mètres, avec un diamètre de 7 m en haut et de 8 m en bas.. (Photo : Vattenfall/Jorrit Lousberg)

La construction: un exploit d’ingénierie marine

La construction d’un parc éolien en mer n’est pas pour les âmes sensibles. Les pales de la turbine mesurant près de 100 mètres de long chacune, il s'agit d'un travail hautement spécialisé impliquant une flottille de huit navires équipés de grues et d'un mini escadron d'hélicoptères. La pose des fondations à Hollandse Kust Zuid sera à elle seule un exploit d’ingénierie et de construction, avec la plus grande fondation monopile de près de 1 000 tonnes et de 75 mètres de haut. C’est pourquoi nous sommes déterminés à travailler avec les meilleurs partenaires pour développer des moyens intelligents en matière de climat pour alimenter nos usines. Pour ce projet, nous collaborons avec des spécialistes de la construction des parcs éoliens, Vattenfall.

En savoir plus sur l'énergie renouvelable à BASF: