1000013282
France
France

Matières premières renouvelables

Les matières végétales sont utilisées depuis toujours comme source d’approvisionnement en produits chimiques de base. 

 

Aujourd’hui, les progrès de la chimie du végétal permettent la fabrication de produits et de matériaux biosourcés élaborés. BASF utilise des matières premières renouvelables depuis déjà plusieurs décennies. Elles sont, et seront encore plus dans le futur, une opportunité de diversifier nos approvisionnements et d’innover pour proposer des solutions durables à nos clients. 

Pourquoi utilisons-nous des matières premières renouvelables chez BASF ?

Ces matériaux possèdent des propriétés et des fonctionnalités qui sont impossible ou difficile à créer à partir de ressources fossiles. La production à partir de matières premières renouvelables peut dès lors être moins coûteuse, tout en permettant l’innovation.

 

Nous évaluons l’impact sur l’environnement durant la production, et l’utilisation de produits à base de matières premières renouvelables grâce à la méthode de l’analyse du cycle de vie. La comparaison des analyses de cycle de vie entre différents produits permet de choisir l’option la plus renouvelable.

 

Utiliser ces matières permet d’économiser les ressources fossiles, et contribue ainsi à réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Les consommateurs sont également de plus en plus intéressés par les produits à base de matières premières renouvelables qu’ils perçoivent comme plus sains, plus naturels et comme ayant un impact environnemental positif. Enfin, leur utilisation élargit notre base de matières premières et réduit ainsi notre dépendance vis-à-vis d’autres ressources.

L'approche Biomass Balance

 

BASF a développé l’approche « biomass balance », où nous remplaçons des matériaux fossiles par des matériaux renouvelables (partiellement issue de déchets) comme input dans nos processus chimiques. 

 

Avantage de l’approche biomass balance :

  • Réduire les émissions de gazs à effet de serre
  • Economiser des ressources fossiles
  • Favoriser l’utilisation de ressources renouvelables
  • Approche certifiée de manière indépendante
  • Conserver les qualités et propriétés des produits identiques

La méthode biomass balance (BMB), certifiée par l’autorité d’inspection technique allemande REDcert, signifie que les matériaux bruts fossiles requis pour la fabrication d’EPS (polystyrène expansé) peuvent être remplacés par des matériaux renouvelables. Cette méthode de production permet d’économiser des ressources et de réduire les émissions de CO2 en même temps. L’usage des Styropor® et Neopor® issu du biomass-balance (Styropor® BMB et Neopor® BMB), protège l’environnement et le climat tout en maintenant un haut niveau de qualité. Il s’agit en effet de matériaux identiques en termes de formulation et de propriétés. 

BASF a reçu la médaille du prix Pierre Potier, dans la catégorie Procédés respectueux de l’environnement, pour sa gamme de peintures automobile R-M® eSense qui couvre l’ensemble des réparations de carrosserie. 

En permettant aux carrossiers de réduire de manière très significative les temps de séchage des produits lors du processus de réparation, la gamme eSense engage une forte réduction des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effets de serre.

Le réseau CE100 de la fondation Ellen MacArthur Economie Circulaire, tout comme BASF, soutient l’approche mass balance comme un moyen de promouvoir l’économie circulaire dans l’industrie chimique. Les théories et pratiques du mass balance sont décrites en détail par la note blanche, issue d’une collaboration entre les membres du réseau CE100. A travers des projets collaboratifs, ils permettent d’examiner des innovations durables dans un contexte pré-compétitif afin de surmonter les obstacles généraux et d’augmenter le rythme de changement. 

Nos solutions biosourcées

 

Dans les domaines de la santé, de l’agriculture ou de la cosmétique, il existe des bio-solutions capables de concilier innovation, efficacité, protection de la santé, respect de l’environnement et rentabilité. Les enjeux sont de taille, qu’ils soient économiques, écologiques ou relatifs au domaine de la santé. 

Biomolécules

En mai 2015, BASF a signé une nouvelle convention de partenariat avec le conseil Régional de Lorraine dans le cadre du consortium BioProLor (BIOactifs PROduits en LORraine). Ce partenariat renforce l’émergence d’une filière industrielle en Lorraine : la « Bioengineering Valley », ayant pour objectif : d’identifier et de développer des biomolécules pour la cosmétique ou la protection des cultures. Il s’agit d’amplifier les fruits de la recherche, issus de l’écosystème lorrain et de les porter à un niveau international.

 

Avec un programme unique, le consortium BioProLor traduit l’excellence française dans la découverte et la production de biomolécules et constitue un exemple concret de partenariat entre la recherche publique et les entreprises privées.

 

En fédérant 13 entreprises et laboratoires lorrains, elle a permis la découverte de molécules destinées aux marchés pharmaceutiques pour notamment lutter contre le cancer et la maladie d’Alzheimer mais aussi au marché des cosmétiques avec des actifs à effet anti-âge grâce à l’utilisation et à la mise en production de 200 espèces végétales Lorraine.

 

Argan oil and fruit

Argan

Les équipes BASF «Beauty Creations» sont en constante recherche de plantes pouvant être utilisées dans le développement de nouveaux principes actifs pour l’industrie cosmétique. Dans ce cadre a débuté en 2001 au Maroc, un programme d’étude de l’écosystème de l’Arganier, grâce à une collaboration fructueuse avec une scientifique marocaine. Le but était de combiner innovation scientifique et développement commercial et sociétal de la filière.

 

La production de l'huile d'argan était traditionnellement dévolue aux femmes. Elles en ont perdu le contrôle suite à son industrialisation dans les années 1990. Le «Programme Argan» mis en place en partenariat avec L’Oréal et l’ONG marocaine Yamaha, permet la culture de cette ressource en agriculture biologique et soutient le réseau de coopératives Targanine, qui emploie une main-d'œuvre essentiellement féminine.

 

L’Oréal et BASF ont ainsi établie de vraies relations avec les communautés locales. Aujourd’hui, le programme Argan fait vivre plus de 300 personnes au Maroc et a obtenu la certification Commerce Équitable.

Ecovio 

Ecovio® est une matière biodégradable développée par BASF partiellement composé d’un matériau renouvelable, l’APL.. BASF mène des recherches à l’échelle internationale pour augmenter progressivement la part de composants d’origine renouvelable dans ses sacs compostables, avec l’objectif d’atteindre 100%.