France

Buildtog : 1 bâtiment social passif, 4 pays d’Europe

Construire le même immeuble de logements sociaux de type passif dans plusieurs villes d’Europe, tel est le défi que s’est lancé Eurhonet, un réseau de 25 sociétés de logement en Europe. Du jamais vu.

Architecture BASF - 20,22 Avenue Ren  Cassin- Lieusaint 77127

Ce projet original baptisé Buildtog - pour building together ou construire ensemble - a été réalisé par l’ANMA, l’agence du célèbre architecte Nicolas Michelin (Agence Nicolas Michelin et Associés), en collaboration avec BASF.

A travers ce projet d’habitats passifs – consommant pour le chauffage moins de 15 kilowattheures par mètre carré et par an  – les membres d’Eurhonet souhaitent apporter une réponse performante, technique et architecturale aux enjeux globaux du changement climatique.

L’idée est de créer en Europe un référentiel d’habitat accessible à tous et performant en termes d’efficacité énergétique. Pour cela, un bâtiment type est transposé dans plusieurs pays du réseau Eurhonet. Des sociétés de logement de France, de Suède, d’Allemagne et des Pays-Bas sont confirmés mais à termes ils pourraient être rejoins par d’autres sociétés de logement du réseau qui en tout compte 25 membres à travers l’Europe.

Le projet se déroule en 3 phases :

Dans un premier temps, le cabinet d’architecture de Nicolas Michelin (ANMA) et les experts de BASF ont réalisé le design commun et rédigé un livre de recommandations sur les matériaux et systèmes à utiliser pour atteindre le standard passif. Ce dernier est un outil d’aide à la conception qui sert de base pour l’adaptation dans chaque ville d’Europe où sera reproduit l’immeuble.

Actuellement, les différentes sociétés de logement européennes planchent sur l’adaptation locale du bâtiment imaginé par Nicolas Michelin notamment en fonction des normes du pays et du climat.

Le rôle de BASF dans le projet Buildtog :

BASF, leader mondial de l’industrie chimique, a apporté ses connaissances et son retour sur expérience sur le sujet de la performance énergétique des bâtiments à l’ANMA lors de la phase de conception du design commun. En effet, BASF à travers sa société de logement LUWOGE réalise des bâtiments performants en termes d’efficacité énergétique depuis 1997.

Pour le projet Buildtog, BASF et sa filiale LUWOGE consult accompagnent aussi les sociétés de logement dans les adaptations locales du projet.

Grâce à ses solutions et son expertise en efficacité énergétique, BASF est impliqué tout au long du projet européen Buildtog. Dans la définition du concept énergétique, d’abord, puis dans les adaptations locales, et enfin dans le suivi qualité de la construction.

Ce n’est pas la première fois que BASF s’investit dans l’élaboration d’un bâtiment de type passif en France. Le groupe allemand était aux côtés du bailleur social et  maître d’ouvrage le Foyer Rémois pour l'inauguration en mars 2010 de « la Clairière », premier immeuble passif en France dans l’habitat social dont le chantier avait commencé en 2008.

Buildtog en France :

Le bailleur social le Foyer Rémois est d’ailleurs l’un des 4 bailleurs sociaux français membre du réseau Eurohnet à adapter en ce moment le projet Buildtog (deux chantiers seront menés par le Foyer Rémois respectivement à Reims et à Châlon-en-Champagne). Les trois autres bailleurs sociaux français sont le Groupe Habitat 62/59 (chantier à Calais), FSM (chantier à Sénart près de Melun) et Logis Pays (chantier à Caen).

Les deux projets les plus avancés sont ceux de Stockholm (Suède) et de Sénart près de Melun (Seine et Marne).

La déclinaison du projet Buildtog menée par FSM à Sénart comptera 50 logements sociaux. Les travaux débuteront en avril 2012 et devraient se terminer pour l’été 2013.