France
Développement Durable

L'approche Biomass Balance : économiser les ressources fossiles dans la production de PSE

La méthode biomass balance (BMB), certifiée par l’autorité d’inspection technique allemande REDcert, signifie que les matériaux bruts fossiles requis pour la fabrication de PSE (polystyrène expansé) peuvent être remplacés par des matériaux renouvelables. Cette méthode de production permet d’économiser des ressources et de réduire les émissions de CO2 en même temps. L’usage des Styropor® et Neopor® issu du biomass-balance (Styropor® BMB et Neopor® BMB), protège l’environnement et le climat tout en maintenant un haut niveau de qualité. Il s’agit en effet de matériaux identiques en termes de formulation et de propriétés. 

Le réseau CE100 de la fondation Ellen MacArthur Economie Circulaire, tout comme BASF, soutiennent l’approche mass balance comme un moyen de promouvoir l’économie circulaire dans l’industrie chimique. Les théories et pratiques du mass balance sont décrites en détail par la note blanche, issue d’une collaboration entre les membres du réseau CE100. A travers des projets collaboratifs, ils permettent d’examiner des innovations durables dans un contexte pré-compétitif afin de surmonter les obstacles généraux et d’augmenter le rythme de changement. Avec des panneaux d’isolation réalisés à partir de Neopor® BMB et les solutions d’emballages réalisées à partir de Styropor® BMB, BASF propose d’ores et déjà à ses clients des produits certifiés par l’approche biomass balance. 

Note blanche de la Fondation Ellen Mac Arthur 2019

L'approche Biomass Balance chez BASF

Construction

Réduire les émissions de CO2 avec des plaques isolantes en Neopor® BMB

Les panneaux isolants en Neopor® BMB préservent l’environnement et le climat en contribuant à la réduction des émissions de CO2 tout au long de leur cycle de vie.

Réduire les émissions de CO2 avec des plaques isolantes en Neopor® BMB

  • Isoler 100 maisons individuelles avec le Neopor® BMB permet, au bout de six ans, une réduction des émissions de CO2 équivalente à une zone forestière presque aussi grande qu’un terrain de football.(3)

1 Le calcul de la réduction des émissions de CO2 dans le Verbund est basé sur les calculs « cradle-to-gate » de BASF.

2 En 2016, le taux de recyclage des chutes de polystyrène issues du secteur de la construction était d’environ 10 %.

3 Le calcul du stockage de CO2 dans les zones forestières est basé sur les niveaux actuels de CO2 présents dans les forêts allemandes. En Allemagne, un hectare de forêt stocke environ 13 tonnes de CO2 par an en moyenne. (Stiftung Unternehmen Wald, 2018).