France
Développement Durable

ChemCycling : Recyclage chimique des déchets plastiques 

Des déchets plastiques aux nouveaux produits chimiques

Les plastiques présentent des avantages indéniables pendant leur phase d’utilisation, tels que l’évitement des pertes alimentaires dans les applications d’emballage, l'allègement des véhicules et l’isolation des bâtiments. Cependant, les déchets plastiques, en particulier dans les océans, constituent un enjeu mondial majeur. Il existe également une pression législative croissante concernant d’une part les objectifs de recyclage et la recyclabilité, d’autre part des engagements forts de nos clients pour augmenter la part des matières recyclées dans leurs offres. Pour relever ces défis, il faut innover et unir ses efforts dans le monde entier sur toute la chaîne de valeur. Nous y contribuerons.

Comme le recyclage mécanique est limité, notamment en raison des exigences élevées en matière de tri et de la diminution de la qualité des matériaux à chaque cycle, BASF met au point des technologies innovantes qui favorisent le recyclage des plastiques. Cela inclut la recherche et le développement de nouveaux matériaux et additifs qui facilitent les procédés de recyclage ainsi que plusieurs procédés de recyclage de produits chimiques pour créer de la valeur à partir de déchets plastiques. Le recyclage chimique permet de recycler les plastiques pour lesquels les capacités ou les solutions de recyclage font actuellement défaut ; il s’avère donc complémentaire au recyclage mécanique.

Exemple de recyclage chimique : le cercle ChemCycling

Le recyclage chimique peut contribuer à réduire la proportion de déchets plastiques qui finissent par être enfouis ou incinérés. Grâce au recyclage chimique, les ressources fossiles pour la production de produits chimiques peuvent être remplacées par des matériaux recyclés à partir de déchets plastiques. Comment ça marche ? Les déchets plastiques sont transformés en matières de départ ou monomères, par exemple en utilisant des procédés thermochimiques, l’hydrolyse ou la solvolyse. Les matières de départ peuvent être utilisées dans la production de nouveaux plastiques. Sur la base de l’approche mass balance, le contenu des matériaux recyclés est alloué selon une méthodologie auditée par un tiers. Le résultat : des produits d’excellente qualité à base de déchets plastiques recyclés. 

Grâce à l’analyse de cycle de vie, nous veillons à ce que des approches innovantes créent de la valeur pour l’environnement. En outre, le recyclage chimique représente d’excellentes opportunités commerciales pour nous et nos clients, puisqu’il nous permet d’obtenir des plastiques de haute qualité. 

Vidéo : ChemCycling – Les premiers prototypes

Le projet ChemCyclingTM

Avec le projet ChemCyclingTM, BASF entend fabriquer des produits à partir de déchets plastiques recyclés chimiquement à l’échelle industrielle. Tandis que nous nous concentrons sur les déchets plastiques pour lesquels il n’existe encore aucun procédé de recyclage de grande valeur, le projet ChemCyclingTM est complémentaire au recyclage mécanique. Parmi les déchets plastiques difficiles à recycler mécaniquement figurent les plastiques contenant des résidus, les emballages alimentaires multicouches ou encore les plastiques composites utilisés dans l’automobile et la construction.

Dans le cadre du projet ChemCyclingTM, nous collaborons avec des partenaires qui utilisent des procédés thermochimiques pour transformer les déchets plastiques en matières premières (huile de pyrolyse). Lors de la phase pilote, BASF a fourni les premiers lots d’huile de pyrolyse, l’a injectée dans le Verbund et a fabriqué les premiers prototypes avec les clients. Il s’agit notamment des emballages de mozzarella, des composants transparents de réfrigérateur et des boîtiers d’isolation destinés aux applications sensibles. En 2019, BASF a investi dans Quantafuel, une start-up norvégienne spécialisée dans la pyrolyse des déchets plastiques mélangés et la purification de l’huile qui en résulte.  Avec cet investissement, nous passons désormais à l’étape suivante. Le partenariat s’inscrit dans le cadre des efforts fournis par BASF pour développer le recyclage chimique en tant qu’activité. 

Cependant, tout nouveau procédé de recyclage doit être validé en tant que tel par le marché et les législateurs. De nombreuses questions subsistent concernant la technologie, l’économie et la réglementation. Nous nous engageons étroitement avec les parties prenantes concernées pour relever ces défis.

En février 2019, BASF a participé à une séance d’information sur le thème « Recyclage chimique – la pièce manquante de la circularité des plastiques », organisée par un membre du Parlement européen. Karmenu Vella, Commissaire européen à l’environnement, aux affaires maritimes et à la pêche, a prononcé le discours d’introduction. Plus de 50 parties prenantes étaient présentes, parmi lesquelles des décideurs du Parlement européen, de la Commission européenne, de la société civile et de l’industrie.