TOP
France
Développement Durable

L’empreinte carbone du produit

Quelle est la quantité d'émissions de gaz à effet de serre associée à un produit tout au long de son cycle de vie ? Cette question est devenue de plus en plus importante ces dernières années et ce que l’on appelle l’empreinte carbone du produit (ECP) peut contribuer à apporter des réponses.



L’ECP fait la somme de toutes les émissions de gaz à effet de serre générées par un produit lors des différentes étapes de son cycle de vie. Il existe différents types d’ECP. Par exemple, une ECP « cradle-to-grave » (littéralement « du berceau à la tombe ») fait la somme des émissions générées depuis l'extraction des matières premières nécessaires pour créer le produit final jusqu'à la phase d'utilisation et d'élimination du produit, en passant par la fabrication des précurseurs et du produit lui-même. En revanche, une ECP « cradle-to-gate » (littéralement « du berceau à la porte ») ne prend en compte que les étapes depuis l'extraction des matières premières jusqu’à la production.

Du point de vue de BASF, les lignes directrices suivantes doivent être prises en compte pour obtenir une ECP résiliente et significative :

·        La prise en compte de plusieurs indicateurs de durabilité

Les évaluations complètes de la durabilité des produits comprennent des critères environnementaux, économiques et sociaux. Le critère des émissions de gaz à effet de serre ne suffit pas à lui seul, même en se concentrant uniquement sur l'impact environnemental d'un produit. Nous recommandons donc des outils d’évaluation multicritères pour obtenir une vision holistique comme le permet notre analyse de l’éco-efficacité.

 

·        L'analyse du cycle de vie complet d'un produit

Une ECP « cradle-to-gate » n'offre qu'une vision limitée sur les émissions liées au cycle de vie d'un produit. L'évaluation exhaustive du cycle de vie complet dans les limites du système correctement définies, en tenant compte de la phase d'utilisation et d'élimination, permet de comparer les produits et montre les actions possibles. Cela nécessite une coopération sur toute la chaîne de valeur.

 

·        Le respect des normes et règles internationalement reconnues

Nos calculs d’ECP sont fondés sur des normes générales d'évaluation du cycle de vie telles que les normes ISO 14040:2006, ISO 14044:2006, la nouvelle norme ISO 14067:2019 et la directive sur les produits du Greenhouse Gas Protocol.

 

·        L’utilisation de données de haute qualité pour calculer une ECP significative

La qualité des données d’ECP repose largement sur la qualité des données d'entrée. En général, nous préférons utiliser des données issues de nos propres procédés (c’est-à-dire des données primaires). Ces données sont mises à jour régulièrement si l'impact sur l’ECP est significatif. Dans de nombreux cas, les matières premières de nos fournisseurs influencent fortement l’ECP des produits BASF. Nous nous efforçons d'utiliser les données primaires de nos fournisseurs et devons compter sur les données moyennes de l'industrie en l’absence d’informations spécifiques au fournisseur.

BASF contribue à la normalisation internationale de la méthodologie ECP et s’est engagée à générer des données moyennes spécifiques à l’industrie, de haute qualité et significatives. Nous promouvons et travaillons également sur des projets visant à définir des règles de catégorie de produits (PCR) qui garantissent une base commune aux calculs spécifiques.