Carbon Management: New Catalysts for Clean Olefins
France
Développement Durable
France
Développement Durable

Notre management du carbone

Nous voulons être à la hauteur de notre responsabilité en matière de protection du climat. Notamment à travers nos produits, qui permettent à nos clients de réduire leurs émissions de CO2. Mais ce n’est pas tout : nous devenons également plus efficaces dans notre production et notre utilisation de l'énergie, nous utilisons de plus en plus d'électricité produite à partir de sources renouvelables et nous développons de nouvelles technologies à faibles émissions.

 

Ces dernières décennies, BASF a déjà permis de limiter considérablement les émissions de CO2 en optimisant les process de production et de production d’énergie et en réduisant systématiquement les émissions de protoxyde d’azote. Nous poursuivons ces efforts tout en remplaçant progressivement les énergies fossiles par des sources d’énergie renouvelables dans nos achats d’électricité. De plus, pour réduire radicalement nos émissions de gaz à effet de serre, les chercheurs de BASF travaillent sur de nouveaux procédés de production à faibles émissions de CO2.

Nous sommes optimistes quant à la mise en œuvre de ces processus à partir de 2030. Notre principal objectif est simple : nous voulons éviter les émissions de CO2. D'autres solutions, telles que l'utilisation de la biomasse, du CO2 ou des déchets en tant que matières premières pour la production de produits chimiques, joueront par ailleurs un rôle de plus en plus important. Cependant, le potentiel de biomasse disponible de manière durable n’est pas infini.

Pour l'instant, l'utilisation du CO2 est limitée en raison de la grande quantité d’énergie nécessaire.

Les conditions-cadres seront également déterminantes pour réussir la mise en œuvre de nouveaux procédés de production respectueux du climat. Les nouvelles technologies nécessitent de très grands volumes d’énergie renouvelable à des prix compétitifs. Les secteurs tels que l'industrie de la chimie, qui opèrent à l’international, ne peuvent pas répercuter les coûts supplémentaires induits par les technologies à faibles émissions de CO2 sur leurs clients. Par conséquent, une tarification comparable du carbone à l’échelle mondiale – ou du moins à l’échelle du G20 – est la meilleure solution de garantir la compétitivité.

M. Brudermüller, dites-nous : dans quelle mesure BASF prend-elle la protection du climat au sérieux ?

Nous la prenons très au sérieux. Nous constatons déjà les conséquences du changement climatique aujourd'hui. Il en va de notre responsabilité en tant qu’entreprise d’apporter notre contribution dans ce domaine. »

Dr. Martin Brudermüller
Martin Brudermüller
CEO de BASF SE

Déclarations de Martin Brudermüller lors du Town Hall Meeting de BASF sur la protection du climat qui s’est tenue le 20 septembre 2019

Focus sur nos chercheurs

Nous avons encore un long chemin à parcourir. Mais nous avons bon espoir que des technologies telles que la pyrolyse du méthane ou l'électrification du vapocraqueur permettront de passer à une production chimique à faible teneur en CO2".

Dr. Andreas Bode, Project manager Management du Carbone du programme R&D