Suisse

Coronavirus et mesures chez BASF

La pandémie de coronavirus nous confronte tous à des défis majeurs. Les dernières semaines ont montré que ce n'est qu'ensemble que nous pouvons réussir à surmonter cette crise. Chez BASF, nous pensons être bien préparés pour ce faire. Le bien-être et la santé de nos collaborateurs sont nos priorités. Nous nous efforçons également de maintenir un approvisionnement aussi fluide que possible pour nos clients.

Pour endiguer la propagation du coronavirus, nous avons mis en place des équipes de crise dans toutes les régions où nous sommes présents, conformément à notre plan de préparation à la pandémie. Cette approche nous permet de coordonner toutes nos mesures pour les collaborateurs, les clients et les partenaires. 

Sur nos sites en Suisse, nous avons introduit très tôt des restrictions de voyage, des règles pour le travail à domicile et des mesures d'hygiène et de protection étendues pour prévenir la propagation du coronavirus. 

De plus, une équipe de crise se réunit régulièrement chez BASF en Suisse. Au sein de cette équipe, des experts et la direction nationale évaluent de concert les développements actuels en étroite collaboration avec le gouvernement et les autorités sanitaires et décident des mesures appropriées pour BASF.

BASF fait don de 35 000 litres de désinfectant 

Les produits désinfectants pour contenir la pandémie de coronavirus se font rares. BASF a donc transformé une installation de production de son site de Kaisten en Argovie et y produit désormais 35 000 litres d'un produit de désinfection des mains à usage médical. Fort nécessaire à l’heure actuelle, ce produit est fourni gratuitement pour être utilisé dans des hôpitaux, des maisons de retraite et d’autres établissements de soins en Suisse.

BASF soutient la recherche d’un principe actif contre le coronavirus SARS-CoV-2

Dans le cadre de la campagne « Helping Hands », BASF ne se contente pas de faire don de solutions désinfectantes et de masques de protection. L’entreprise soutient également des groupes de recherche académiques dans le monde entier dans leur recherche d’un principe actif approprié pour le traitement des patients infectés et malades du coronavirus.