TOP
25 février 2016
Belgique
Actualités & Médias

BASF réoriente la recherche dans la biotechnologie végétale

  • Le portefeuille de recherche est concentré sur les projets présentant le plus grand potentiel commercial et technique
  • Les activités de recherche et développement pour la biotechnologie végétale sont rationalisées en Amérique du Nord et en Europe

Ludwigshafen, Allemagne – 25 Février 2016 - Suite au contrôle régulier de son portefeuille, BASF a annoncé aujourd’hui son intention de réorienter son portefeuille de recherche dans la biotechnologie végétale et de restructurer ses activités dans ce secteur. L'entreprise compte adapter la structure de ses sites en Amérique du Nord et en Europe. Ce changement entraînera néanmoins également la suppression de 350 postes, dont 140 Amérique du Nord et 180 en Europe. BASF s’engage évidemment à fournir des mesures d’accompagnement appropriées à tous les collaborateurs concernés par ce changement. Le dialogue social à ce sujet débute aujourd’hui. À l'heure actuelle, environ 700 employés travaillent dans la recherche et développement pour la biotechnologie végétale.

Les sites de recherche et stations d'essai sur le terrain de Research Triangle Park (North Carolina), USA; Ames (Iowa), USA; Berlin et Limburgerhof, Allemagne ; Nevele (Gand), Belgique et du Brésil sont conservés mais doivent être réduits. Les stations d'essai sur le terrain de Kekaha (Hawaï), USA ; d'Inde et de Porto Rico seront fermées. La restructuration devrait être achevée d'ici à la fin 2016.

« Nous sommes confiants que la réorientation de notre portefeuille dans la biotechnologie végétale nous permettra de mener avec succès les projets de recherche les plus porteurs d'avenir pour BASF. Nous arrêterons les projets présentant des difficultés techniques très élevés et nécessitant des investissements importants en temps et en argent », a déclaré M. Harald Schwager, membre du directoire de BASF SE en charge de Bioscience Research.

Le portefeuille de recherche dans la biotechnologie végétale se concentrera sur les projets prometteurs de tolérance aux herbicides et de résistance aux champignons des graines de soja. Le projet d'acides gras Omega 3 polyinsaturés dans les semences de colza est également maintenu. L'accord de coopération avec Monsanto dans le domaine de l'accroissement des rendements et de la résistance du maïs et des graines de soja n'est pas affecté. Les projets en phase de découverte ou en phase de développement précoce visant à obtenir des plantes offrant un rendement supérieur et une meilleure résistance au stress environnemental, y compris le maïs et les graines de soja seront rationalisés; les projets de riz offrant un rendement supérieur et de maïs résistant aux champignons seront arrêtés.

Le groupe BASF

BASF crée de la chimie, et ce depuis 150 ans. Son portefeuille d’activités comprend des produits chimiques, des matières plastiques, des produits d’ennoblissement, des produits pour l’agriculture ainsi que du pétrole et du gaz. En tant que leader mondial de la chimie, nous associons succès économique, responsabilité sociale et protection de l’environnement. Avec notre recherche et notre innovation, nous aidons nos clients de presque toutes les industries à répondre aux besoins actuels et futurs de la société. Nos produits et solutions système aident à préserver les ressources, à assurer une alimentation et une nutrition saines, à améliorer la qualité de vie. Cette contribution de BASF, nous l’avons résumée dans notre objectif d’entreprise : nous créons de la chimie pour un avenir durable. En 2014, BASF a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 74 milliards d’euros et employait environ 113 000 collaboratrices et collaborateurs. BASF est cotée aux bourses de Francfort (BAS), de Londres (BFA) et de Zürich (AN). Pour plus d’informations : www.basf.com ou www.basf.be.

Dernière mise à jour 25 février 2016